Comment écrire un conte ? Les conseils d'Éric-Emmanuel Schmitt

Comment écrire un conte ? Les conseils d'Éric-Emmanuel Schmitt

Et si vous changiez de genre pour vous essayer à l’écriture de conte ? Cela peut être un bon exercice pour un écrivain en herbe ! En effet, ce genre littéraire très particulier permet à son auteur de s’exprimer avec une totale liberté et donner un sens à son histoire.

Le conte est donc tout à fait différent de la nouvelle même s’ils sont à peu près de la même longueur. Pour écrire un conte, il ne suffit pas d’avoir une imagination débordante et d’aimer les légendes et la féérie. Même si on peut y introduire toute sorte de vraisemblance, comme dans un rêve, il y a une nécessaire structure à respecter et un message qui doit s’en dégager, un peu à la manière d’une morale pour une Fable. Dans cet article, Eric-Emmanuel Schmitt vous dévoile ses secrets pour savoir comment écrire un conte.

Qu’est-ce qu’un conte ?

Un conte est un récit, généralement court, d’aventures imaginaires, auxquelles se mêlent souvent des phénomènes de caractère merveilleux. L’époque à laquelle se déroulent les faits se situe dans un passé lointain. Ce sont les premières histoires que l’on raconte aux enfants : La Belle au bois dormant, Le Petit Chaperon rouge, Hansel et Gretel, les contes de Perrault ou des frères Grimm...

Un conte décrit un vrai chemin initiatique qui amène le ou les personnages d’une situation de crise vers un dénouement. Le héros va généralement du malheur au bonheur, ou du bonheur au malheur.

Les obligations du conte

En tant qu’écrivain de conte, vous devez savoir ce que vous voulez mettre en avant.

 Écrire un conte, c’est comme de la philosophie voire de la psychanalyse en récit. “

Ce n’est pas juste un divertissement, même s’il est important de divertir pour intéresser les enfants. Il est donc important de déterminer le sens que vous voulez donner à votre histoire (sa morale).

Les autres obligations à prendre en compte pour écrire un conte sont :

  • Un vocabulaire simple, qui puisse être partagé avec les enfants. Bien sûr, les enfants adorent les mots compliqués qui servent une histoire, mais il faut bien les amener pour qu'ils soient compréhensibles grâce au contexte. Le choix du vocabulaire va donc conditionner votre histoire, voire la restreindre si vous êtes habitués à utiliser beaucoup de vocabulaire.
  • Une structure en 2 actes: d’abord une exposition (de bonheur ou de malheur), avec une élément déclencheur et une situation de crise, puis une ou plusieurs épreuves vécues par le personnage, qui mènent à un dénouement, à la morale de l’histoire et la joie de l’équilibre retrouvé. (“Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants…”)
  • La détermination de l’âge de votre auditoire : sera-t-il déjà lecteur ou non ? Pour les plus grands, vous pouvez bien sur développer davantage. Imaginez que vous écrivez à votre neveu, à votre petite voisine, à vos enfants, et écrivez pour eux.

Les contes pour adultes écrits par Eric-Emmanuel Schmitt

Le conte est l’une des plus belles écritures que l’on puisse exercer aujourd’hui.”

Les contes ne sont pas nécessairement des histoires pour enfants. Si les contes peuvent aider les enfants à les transporter dans un imaginaire féérique et structurer certains comportements sociaux, les adultes peuvent aussi y trouver leur plaisir. Nombre d’adultes ont gardé une âme d’enfants et aiment se projeter dans des contes. Le conte pour adultes a l’immense mérite de déporter des réflexions sérieuses dans un univers presque parallèle, en contournant la noirceur ou la difficulté avec douceur.

Eric-Emmanuel Schmitt affectionne particulièrement le genre du conte. Il a même écrit plusieurs contes pour adultes qui font d’ailleurs partie de ses livres les plus lus comme :

  • Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran
  • Oscar et la dame rose
  • L’enfant de Noé
  • Les dix enfants que Madame Ming n’a jamais eus
  • Le sumo qui ne pouvait pas grossir
  • Félix et la source invisible

Les contes pour adultes ont la particularité de ne pas traiter de merveilleux : pas de magie, pas de fées, que des être humains. Pour autant, ils racontent le parcours initiatique d’un personnage avec une crise et son dénouement et permettent un certain émerveillement : l’amour de la vie, l’amour de la complexité des êtres, l’amour de la nature, une forme de sagesse.

Les astuces d’Eric-Emmanuel Schmitt pour écrire un conte 

Si vous désirez écrire un conte, vous devez adapter votre manière d’écrire et votre style. En complément, voici 5 astuces pour réussir à écrire un conte :

  • Lire votre texte à haute voix. Un conte est fait pour être conté, c’est d’abord de l’écriture orale. Vous vous apercevrez que vous devrez souvent couper
  • Imaginez votre texte joué sur scène. Même si ce n’est pas votre objectif, cela permet une réelle entrée dans le monde imaginaire et une mise en situation qui fonctionne particulièrement bien pour le conte. D’ailleurs, la plupart des contes écrits par Eric-Emmanuel Schmitt ont été joués sur scène.
  • Donnez le résultat de la pensée, en 1 ou 2 phrases. Dans un conte, il faut être clair sur le sens que vous voulez donner à votre histoire, aussi bien pour les enfants que pour les adultes.
  • Tâchez de moderniser votre récit même si c’est un bel enjeu, notamment dans le conte pour adultes. L’écriture de conte est sûrement l’une des plus anciennes.
  • Prenez du plaisir à écrire un conte.

Les conseils d'auteurs célèbres et l'accompagnement de coachs en écriture réunis dans notre formation écriture finançable

Articles similaires.