Le guide de la littérature moderniste : comprendre la littérature moderniste

À ses débuts, le modernisme était à la fois vigoureusement individualiste et collaboratif. La promotion et la diffusion des écrits novateurs d’Eliot et de Joyce ont apporté leurs fruits. Le modernisme était un mouvement littéraire qui a duré de la fin du XIXe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle environ. Il a résumé une série de techniques d’écriture en plein essor qui ont influencé le cours de l’histoire littéraire. Pour en savoir plus sur la littérature moderniste, la rédaction vous livre ce guide pour vous aider à comprendre ce type de littérature.

Qu’est-ce que la littérature moderniste ?

Sous l’influence de l’industrialisation mondiale et de la Première Guerre mondiale, le modernisme littéraire était un style émotionnel et expérimental de prose et de poésie qui s’est produit dans la littérature lors de la fin du XIXe et du début du XXe siècle. La littérature moderniste a permis aux écrivains de s’exprimer de manière plus expérimentale que par le passé. Les œuvres modernistes contiennent généralement des récits non linéaires et des monologues intérieurs fluides, mettant l’accent sur les expériences et les émotions personnelles. Les écrivains littéraires modernistes incluent Franz Kafka, DH Lawrence, Virginia Woolf, TS Eliot, Gertrude Stein, Joseph Conrad, Samuel Beckett, William Carlos Williams et Ye Shiba.

Quelles sont les différentes caractéristiques de la littérature moderniste ?

Expérience

La littérature moderniste utilise de nombreuses techniques d’écritures expérimentales différentes, brisant les règles traditionnelles de la narration. Certaines de ces techniques incluent le mélange d’images et de thèmes, l’absurdité, le récit non linéaire et le flux de conscience, qui est un monologue intérieur fluide.

Individualisme

La littérature moderniste se focalise généralement sur l’individu plutôt que sur la société dans son ensemble. L’histoire suit les personnages pour s’adapter à un monde en constante évolution, souvent confronté à des environnements et des défis difficiles.

Perspectives multiples 

De nombreux écrivains modernistes écrivent à la première personne avec plusieurs rôles pour souligner la subjectivité de chaque rôle et augmenter la profondeur de l’histoire en présentant plusieurs perspectives.

Vers libres 

Vers libres : de nombreux poètes modernistes ont rejeté la structure traditionnelle de la poésie et ont choisi les vers libres, dépourvus d’un schéma de rimes, d’un motif rythmique ou d’une forme musicale cohérents.

Dispositifs littéraires

De nombreux écrivains modernistes se servent des moyens littéraires tels que le symbolisme et l’imagerie pour aider les lecteurs à comprendre l’écriture et à établir un lien plus fort entre le texte et le lecteur.

collection écriture

Pass illimité

Assimilez les méthodes et les techniques des plus grands auteurs grâce au Pass illimité qui vous donne accès à tous les cours d’écriture actuellement disponibles + ceux à venir.

Comment distinguer la littérature moderniste de la littérature postmoderniste ? 

La littérature moderniste se concentre sur la science, la philosophie, l’art et divers éléments créatifs utilisés pour tester l’expérience humaine. Par contre, le postmodernisme évite le sens absolu et met plutôt l’accent sur le jeu, la fragmentation, la métafiction et l’intertextualité. Le mouvement littéraire postmoderne du milieu du XXe siècle était une réponse au style littéraire de la période moderniste du début de ce siècle. Ce dernier incarne le désenchantement de l’ère post-Seconde Guerre mondiale, rejetant l’idée de vérité absolue, évitant l’analyse en profondeur et se concentrant sur les croyances subjectives plutôt que sur la science.