Qu’est-ce que la répétition ? 7 types de répétition en écriture et exemples

Qu’est-ce que la répétition ? 7 types de répétition en écriture et exemples

La répétition n’est pas intuitive. Les écrivains ont tendance à traquer en permanence les répétitions et s’arment de dictionnaire de synonyme pour les éviter. Et pourtant, certains des discours les plus célèbres de l’histoire, de « I Have a Dream » de Martin Luther King à « We Shall Fight on These Beaches » de Winston Churchill, contiennent des répétitions qui ont marqué les esprits. Utilisée intentionnellement dans le bon contexte, la répétition peut être un outil puissant pour faire comprendre un point ou croire en une cause, faire savourer des mots à un auditoire ou à des lecteurs. Dans cet article, vous allez tout savoir à propos de la répétition en écriture.

Qu’est-ce que la répétition dans l’écriture ?

La répétition est un dispositif littéraire qui consiste à utiliser le même mot ou la même phrase encore et encore dans un discours ou un texte. Pour que la répétition soit perceptible, les mots ou les phrases doivent être répétés à proximité les uns des autres. Répéter les mêmes mots ou phrases dans une œuvre littéraire de poésie ou de prose peut apporter de la clarté à une idée et la rendre mémorable pour le lecteur. Les écrivains utilisent la répétition, mais elle est particulièrement populaire dans l’oraison et la parole, où l’attention de l’auditeur peut être plus limitée. Dans de telles circonstances, il peut ajouter de l’emphase et de l’accroche. En fait, la répétition peut être considérée comme une faute de style, mais elle peut également véhiculer et mettre en valeur une idée. Elle crée un rythme, et renforce l’idée, l’émotion, la sensation.

Quelle est la fonction de la répétition ?

La répétition, un outil privilégié parmi les orateurs, peut aider à souligner un point et à rendre un discours plus facile à suivre. La répétition peut également accentuer le pouvoir de persuasion. Des études montrent que la répétition d’une phrase peut convaincre les gens de sa vérité.

Les écrivains et les orateurs utilisent également la répétition pour rythmer les phrases. Comme avec d’autres dispositifs tels que la rime, la consonance et l’assonance, la répétition ajoute de la musicalité à un morceau de texte et le rend plus agréable à écouter.

7 types de répétition en écriture et exemples

Il existe de nombreux types de répétition et la plupart ont leur propre terme unique. Voici les types de répétition les plus utilisés :

Anaphore

L’anaphore est la répétition d’un mot ou d’une phrase au début de plusieurs propositions successives qui ont des fins différentes. C’est une tactique si populaire dans l’oraison qu’elle apparaît dans deux des discours les plus célèbres de l’histoire : le discours « I have a dream » de Martin Luther King et le discours « We Shall Fight on These Beaches » de Winston Churchill.

Son effet littéraire :

  • Elle rythme l’énoncé, met en valeur un mot, une idée, une obsession...
  • En créant des effets musicaux, elle donne une vitalité au texte ou renforce l’affirmation et le plaidoyer. L’anaphore crée également une forme d’urgence.
  • Elle est très commune dans les poésies, se concentrant en début du vers ou de strophe.

Épistrophe 

La contrepartie de l’anaphore, cela implique la répétition du dernier mot ou de la dernière phrase à travers des phrases, des clauses ou des phrases successives. Il y a un bon exemple dans la Bible : « Quand j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je comprenais comme un enfant, je pensais comme un enfant ; mais quand je suis devenu un homme, j’ai mis de côté les choses enfantines. »

Symploque 

C’est une combinaison d’anaphore et d’épistrophe. Cela signifie qu’un mot ou une phrase est répété au début d’une ligne et un autre à la fin. Bill Clinton a une fois utilisé dans cet exemple : « Lorsqu’il est question de haine, levons-nous et parlons contre elle. Quand on parle de violence, levons-nous et parlons contre elle. »

Antanaclase

Il s’agit de la répétition d’un mot, mais en utilisant à chaque fois un sens différent. Benjamin Franklin l’a utilisé une fois lorsqu’il a dit : « Votre argument est solide, rien que du solide. » Dans le premier cas, il laisse entendre que l’argument est solide ; dans le second, que ce n’est que du bruit. 

Antistasis

Quand l’antanaclase va jusqu’à incorporer des sens opposés, c’est l’antistasis. C’est visible dans un autre exemple attribué à Franklin : « Nous devons, en effet, nous pendre ensemble, ou forcément nous serons tous pendus séparément. » Ici, les deux sens, unités et victoires d’un côté, défaite et mort de l’autre, ne pourraient être plus opposés.

Retraitement négatif-positif 

Une autre formule utile pour l’oratoire, cela implique de faire une déclaration similaire deux fois, d’abord négativement, puis avec une tournure positive. Un exemple célèbre vient de John F. Kennedy, qui a imploré : « Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous ; posez-vous la question sur ce que vous pouvez faire pour votre pays. »

Epizeuxis

Il s’agit de la simple répétition d’un seul mot ou d’une phrase en succession immédiate. Prenez cet exemple de Macduff dans Macbeth de William Shakespeare : « Oh horreur, horreur, horreur !

Exemples de répétition du langage courant

De nombreuses phrases courantes dans la conversation et l’écriture contiennent des répétitions. Voici quelques exemples familiers de répétition :

  • De Temps en temps,
  • Cœur à cœur,
  • Main dans la main,
  • D’heure en heure,
  • Encore et encore,
  • Seul, enfin seul,
  • Un pour tous et tous pour un.

La différence entre la répétition de sons et la répétition de mots

Les catégories ci-dessus sont toutes des figures de style où un mot ou une phrase sont répétés. Cependant, il existe un autre type de répétition dans l’écriture : la répétition des sons. Bien choisir les mots de par leurs sons offre une ambiance sonore qui plonge dans une certaine disposition, offre une mise en scène sonore permettant de mieux servir votre récit. Selon notre spécialiste de la langue française Julien Barret, la musique des mots peut servir à mimer certaines sensations et impressions que l'on vit au quotidien. On appelle cela l'harmonie imitative. Parmi les répétitions de sons les plus répandues, on notera :

  • Consonance, où un son de consonne se répète dans une chaîne de mots,
  • Assonance, ou répétition de voyelles,

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant (assonance du -an- de Paul Verlaine)

  • Allitération, où les sons de la lettre initiale se répètent.

Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes (allitération en s, extrait de Andromaque de Racine).

Bien que ces termes littéraires impliquent tous une répétition, dans l’analyse littéraire, les experts utilisent généralement le terme “répétition” afin de se référer uniquement à l’utilisation de mots et de phrases récurrents.

Vous voulez écrire des textes percutants ?  Découvrez notre formation inédite Maîtrise des écrits en langue française, à distance avec accompagnement, jusqu’à 100% finançable par vos crédits CPF.

Articles similaires.