Le guide de la méta fiction : comprendre la méta fiction en littérature

L’industrie du divertissement regorge d’exemples de méta fiction. L’utilisation de la méta fiction permet à l’auteur de créer un niveau supplémentaire pour l’œuvre de fiction, formant une expérience littéraire non conventionnelle pour le lecteur. Pour comprendre la méta fiction en littérature, lisez la suite de cet article et découvrez comment les écrivains l’utilisent dans leur travail à travers quelques exemples. 

Définition de la méta fiction 

La méta fiction est un style littéraire conscient de soi dans lequel le narrateur ou le personnage se rend compte qu’il fait partie du roman. Souvent plus étroitement liée à la prose postmoderne, la méta fiction implique un départ des conventions narratives standard dans lesquelles un narrateur conscient injecte ses opinions dans le texte et crée une œuvre fictive qui critique le roman. Les œuvres de fiction de ce type peuvent apparaître dans des romans, des nouvelles, des pièces de théâtre, des jeux vidéo, des films et à la télévision.

Caractéristiques de la méta fiction

La méta fiction est souvent de nature expérimentale, fusionnant un certain nombre de techniques différentes pour créer un récit non conventionnel. La méta fiction peut également expérimenter le rôle du narrateur et sa relation avec les personnages fictifs de l’histoire.

La méta fiction est généralement caractérisée par plusieurs caractéristiques clés. Voici quelques caractéristiques communes de la méta fiction.

Briser le quatrième mur 

Briser la frontière entre l’écrivain et le lecteur brouillera la frontière entre la vie réelle et la fiction. La méta fiction dialogue souvent directement avec les lecteurs, remettant ouvertement en question la propre histoire du narrateur.

Auto-réflexion 

L’auteur utilise l’auto-réflexion ou la conscience de soi pour réfléchir à son propre processus artistique, détourner l’attention du public de l’histoire et l’amener à remettre en question le contenu du texte lui-même.

Expérimental

La méta fiction est généralement de nature expérimentale, combinant de nombreuses techniques différentes pour créer un récit non conventionnel. La méta fiction peut également expérimenter le rôle du narrateur et sa relation avec les personnages fictifs de l’histoire.

Quelques exemples de méta fiction

De nombreuses œuvres de méta fiction ont été écrites pendant des siècles. Voici quelques exemples célèbres de méta fiction :

  • Don Quichotte (1605) : Miguel de Cervantes Don Quichotte est essentiellement un livre sur les livres. Dans la préface, Cervantes a brisé le quatrième mur en commentant son processus d’écriture de livre, et il a exhorté les lecteurs à se faire leur propre opinion sur le texte écrit. Le roman suivant relate les aventures du protagoniste Don Quichotte, devenu fou après avoir lu trop d’histoires d’amour chevaleresques.
  • Giles Goat-Boy (1966) : Le quatrième roman de John Barth est un exemple typique d’une méta fiction postmoderniste typique, avec quelques avertissements fictifs au début et à la fin. On prétend que ce livre n’a pas été écrit par l’auteur, mais a été fourni à l’auteur sur bande ou écrit par ordinateur.
  • La femme du lieutenant français (1969) : Écrit par John Fowles, ce roman est une méta fiction historique sur l’amour entre un gentleman victorien et un tuteur. La particularité de ce livre est que la narratrice devient une partie de l’histoire et propose plusieurs manières différentes de terminer l’histoire.

Tous les cours écriture en Pass illimité + ceux à venir