Sandrine Kannad : “Sans Eric-Emmanuel Schmitt, mon roman n’aurait jamais été publié”